A la découverte des Darjeelings de Printemps

A la Torréfaction d’Arcachon, nous aimons plus que tout, vous faire voyager grâce à la variété des thés que nous proposons, tout au long de l’année. C’est ainsi que nous partons aujourd’hui à la découverte du Darjeeling. Et quitte à partir pour une destination en pleine nature, autant choisir la meilleure de saison pour la visiter : Le printemps ! 

Voyage à l’anglaise : en route pour Darjeeling

Si Darjeeling vous évoque les ” Tea Time” à l’anglaise, Hercule Poirot et la reine Elisabeth, vous découvrirez aussi en feuilletant un atlas qu’il s’agit d’une ville de l’état indien du Bengale-occidental.  

Pour les voyageurs imaginaires que nous sommes pour l’instant, elle évoque surtout cette région aux paysages verdoyants située dans les contreforts de l’Himalaya. C’est ici, qu’après 8 heures de voyages chaotiques, à bord “Toy train”, train à vapeur d’un autre temps, on a le bonheur de découvrir les plantations de théiers du fameux Darjeeling.  

Transportés en quelques lignes des salons cossus de Miss Marple, aux plantations escarpées culminants à plus de 2000 mètres d’altitude, qui donne envie de se replonger dans le célèbre “Tintin au Tibet”, profitons de cet étrange effet d’optique, pour parler de ce qui se passe ici à Darjeeling, chaque Printemps.

Premières récoltes de l’année

Évènement attendu par les amateurs de thé du monde entier, la récolte de printemps de Darjeeling produit un thé très fin à la richesse aromatique rare, rebaptisé par les adeptes « champagne du thé ». 

C’est aux théiers « sinensis », descendants des plants chinois plantés au XIXème siècle par les anglais, que l’on doit le caractère typé et reconnaissable entre tous de la note amandée des Darjeeling de printemps.   

Le Mystère des fantastiques arômes de la feuille de printemps 

Plus qu’ailleurs les théiers de cette région sont soumis toute l’année à des bouleversements climatiques importants : des températures très fraîches de l’hiver dues à l’altitude, ils passent à celles très chaudes de l’été avec comme transition de longs mois de moussons. C’est ainsi qu’en hiver, pour résister à ces conditions extrêmes, les théiers se mettent au repos, leurs pousses se chargent alors d’huiles essentielles. Lorsque le printemps arrive enfin, les premières récoltes contiennent une grande proportion de ces jeunes pousses qu’on appelle « golden tips ».

D’extraordinaires arômes y sont concentrés, ce qui donne un thé d’une exceptionnelle richesse de gustative. 

Un concentré de renouveau dans une envoûtante tasse de thé

Comme dans beaucoup de pays à Darjeeling, le printemps est symbole de renouveau et il est célébré par des fêtes, comme celle de l’eau. Mais revenons à ces feuilles de thé fraîchement cueillies et soigneusement travaillées, c’est l’appellation « First Flush », qui désigne le thé de Darjeeling récolté, avant la saison des moussons, entre Mars et Avril, qui vous permettra de le reconnaître. Une fois dans la tasse, c’est à la teinte verte que prend la feuille à l’infusion qu’on démasque un Darjeeling de printemps, son bouquet est frais et vif. 

Bonne SURPRISE ! 

Accessible sur notre site, découvrez : Le Darjeeling Arya

Les contreforts de l’Himalaya sont le berceau de ce thé d’exception. Un camaïeu de vert sombre, vert tendre et des reflets argentés : les premiers bourgeons duveteux et lumineux apportent à la liqueur soutenue, au parfum de raisin mûr un soupçon abricoté et de fleur d’oranger. Une fine astringence sera le support de la palette aromatique : un thé d’altitude typique fleuri et aérien, avec une bonne longueur en bouche.

Le Darjeeling Arya est certifié Ecocert et issu de l’agriculture biologique.

Fiche Pratique

pour une dégustation optimale des Darjeeling de printemps : dans une théière en belle terre de Yi Xing ou en porcelaine de 30 cl : dosez 8 à 10 g de thé dans une eau à 85 °C pendant 3 minutes.

Arôme : arômes complexes, qu’on peut associer aux fleurs (rose, freesia…), aux fruits jaunes (mangue, fruit de la passion, pêche, abricot…), plantes aromatiques (menthe, eucalyptus…), tout ceci reposant sur une délicate note amandée. 

Profil aromatique : après l’explosion aromatique de l’attaque, les notes les plus fraîches et amandées sont soutenues et persistantes. Faites bien voyager le thé en bouche en oxygénant afin d’obtenir un bouquet complexe et riche en flaveurs.

A la découverte des Darjeelings de Printemps

Partager !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email